Comité NON au revenu de base inconditionnel | CP 1215 | CH-1001 Lausanne
header_rbi_site_smallSlide thumbnail

 

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Le 5 juin prochain, la population suisse sera appelée à voter sur l’initiative populaire «Pour un revenu de base inconditionnel». Cette dernière demande à ce que l’Etat verse à chaque habitant un revenu régulier permettant de «mener une existence digne». Les initiants s’accordent sur un montant de 2500 francs par personne et par mois et 625 francs par enfant jusqu’à 18 ans. Le Conseil fédéral, le Conseil des Etats et le Conseil national s’y opposent.

 

GOUFFRE FINANCIER

  • Le RBI coûtera au total plus de 208 milliards de francs par année principalement financé par les travailleurs et les contribuables !
  • Alors que les impôts ou les taxes vont massivement augmenter, le pouvoir d’achat va diminuer.
  • Beaucoup de travailleurs vont arrêter ou diminuer leur activité compromettant le financement du système.

 

MENACE POUR L’ECONOMIE

  • L’introduction d’un RBI nuit à la croissance économique, à l’emploi et à la prospérité.
  • Avec une baisse de la productivité et de l’efficacité, l’entier des salaires va diminuer.
  • Le modèle suisse envié à travers le monde, qui repose sur le travail, la qualité, l’innovation et la formation, sera réduit à néant.

 

FIN DE LA COHESION SOCIALE

  • Le RBI détruit un système social qui fonctionne et place la population sous perfusion de l’Etat.
  • Bon nombre de travailleurs à faible capacité de gain devront se contenter du RBI et seront exclus du monde du travail.
  • Dans un pays d’assistés, le niveau de vie ne peut que dégringoler. Sans richesse, il n’y a plus de redistribution: l’argent ne tombe pas du ciel !